« Incursion » dans les quartiers de Cluj (I) – le Centre-ville

panorama cluj

Le Centre de Cluj – le chœur de la ville
On l’aime, on en est fier et pour la plupart d’entre nous c’est « chez nous ». La vie semble plus belle ici. Non, ce n’est pas une devinette, c’est notre cher Cluj.
À travers une série d’articles, nous ferons une « incursion » dans tous les quartiers de la ville, pour voir quelle est leur histoire, d’où vient leur nom ou pourquoi sont-ils célèbres.
Cette ville qu’on connaît, grande et peuplée, n’était initialement qu’un « morceau » de terre transformé en forteresse. Ce qu’on nomme aujourd’hui le Quartier de Centre-ville était en fait la ville en entier, construite sous la forme d’une forteresse, au début par les Romains, et puis, après l’invasion tartare, par les Hongrois, à travers les colons saxons amenés pendant le règne du roi Étienne V de Hongrie.
La forteresse s’étendait sur une surface de 45 hectares, étant située entre Părâul Ţiganilor (les actuelles rues Emil Isac et Samuil Micu), les actuelles rues Potaissa et Mihail Kogălniceanu, respectivement la rue Avram Iancu. À l’est, la forteresse était délimitée par la rue Baba Novac et la rue Cuza Vodă.
Avec le temps, le centre de Cluj s’est animé, s’est développé, a passé par beaucoup de périodes, tant bonnes, comme mauvaises, beaucoup de bâtiments ont été construits, démolis et reconstruits, pour devenir ce qu’on voit aujourd’hui.
À présent, le centre-ville se remarque par une série de bâtiments avec une architecture impressionnante datant des XVIIème – XXème siècles. Dernièrement, au centre-ville sont apparus de bâtiments modernes, en béton, verre et acier, quelques-uns ayant une esthétique discutable, qui ne s’harmonisent trop avec les bâtiments style baroque, renaissant ou gothique. Mais quoi faire, on l’aime tel quel. Car il est nôtre !
La multitude de bars, clubs et restaurants ouverts les dernières années font que le centre-ville ne dorme jamais. Les musées, les magasins et d’autres choses intéressantes ne permettent pas qu’on s’ennuie pendant la journée. Et les bâtiments impressionnants, les deux églises monumentales du quartier (l’Église Saint Michel et la Cathédrale Orthodoxe), comme d’autres « bijoux » culturels cachés dans les ruelles labyrinthiques, illustrent l’importance historique et publique du quartier.
Tous ces éléments transforment le centre-ville dans un important espace économique, culturel, commercial, administratif et touristique de la ville. Un espace frémissant et plein de vie où on peut trouver quelque chose à faire à n’importe quelle heure, un espace imprégné de l’histoire de la ville.