La Maison du Bourreau ou la Maison Maudite ?

La Maison du Bourreau

La Maison du Bourreau ou la Maison Maudite?

Même en ruines, la Maison du Bourreau se trouve encore sur la liste des endroits de Cluj enveloppés en mystère et superstitions. Pour sceptiques et cérébraux qu’on soit, à tous nous plaît une histoire à moitié dite, qui pose des points d’interrogation et nous fait tressaillir, éveillant notre imagination.
Située sur la rue Uliţa Turzii Dinafară – l’actuelle rue Avram Iancu, une série de légendes, plus ou moins débattues, ont circulé autour de ce bâtiment, beaucoup de gens la considérant maudite !
Selon les plus véhiculées histoires, ici se seraient trouvée la demeure des bourreaux de Cluj, au Moyen Âge. D’autres racontent qu’ici aurait habité un bourreau venu d’autres contrées, qui renonçant à son activité, se serait retiré dans la région de Cluj. Bien plus, plein des remords à cause des décapitations commises, l’ancien bourreau aurait dédié le reste de sa vie aux actes charitables. Une fin optimiste d’une légende obscure, on pourrait dire…
Les débats commencent autour de la position de la maison. L’édifice est attaché à l’ancien mur de la cité, mais à l’extérieur. Pour cette raison, certains disent qu’un des bourreaux de la ville n’aurait pu habiter dehors les murs de la cité et que, par conséquent, la légende avec l’ancien bourreau, qui se serait retiré ici, serait plus plausible. D’autres considèrent qu’au contraire, le bâtiment se trouve en dehors des murs de la cité justement à cause du fait que l’occupation de bourreau était considérée « sale » et que les bourreaux ne jouissaient pas de la sympathie des habitants de la ville.
Toutefois, une autre possible explication pour l’association entre le bâtiment et un possible bourreau est due au fait que dans la zone habitaient beaucoup de gens avec de revenus très bas, qui, en général, s’occupaient de ce type d’activités aussi.
Le statut d’ « endroit maudit » a été gagné au cours du temps, la Maison du Bourreau se transformant maintes fois en ruines. Bien sûr, ce n’est pas le seul bâtiment souffrant de dommages causés par des incendies ou d’autres calamités abattues sur la ville. Mais l’association de la maison avec l’image d’un bourreau a créé de vraies superstitions, beaucoup de gens considérant que les nombreux désastres qui se sont abattus sur la Maison du Bourreau trouveraient leur explication dans les malédictions de ceux tués par les bourreaux qui ont vécu ici.
Même si l’hypothèse la plus souvent véhiculée est que le bâtiment date du 16ème siècle, plusieurs historiques et spécialistes affirment qu’il y a une confusion et que la position du bâtiment, juste sur l’ancien fossé des murs de la cité, suggère que celui-ci n’aurait pu été construit plus tôt de la moitié du 18ème siècle et aurait été, en fait, la maison d’un barilier, et, plus tard, un auberge aurait fonctionné là.
En 2002, à la suite d’un incendie, la Maison du Bourreau s’est transformé de nouveau en ruines… En conséquence, les légendes trouvent une nouvelle ancre dans le 21ème siècle également, nous faisant nous demander avec une curiosité qui n’attend pas toujours des réponses 100 % sûres : quelle serait la vraie histoire de la Maison du Bourreau ?

Photo : arch. Virgil Pop, bcucluj.ro