Le Quartier de Mărăşti

cartierul marasti

Qu’est-ce que vous évoque le mot « Mărăşti » ? Probablement une conglomération d’immeubles et de béton ou, autrement dit, le quartier de Mărăşti de Cluj.
Le quartier de Mărăşti a été construit pendant les années ’70 – ’80, à cause de la nécessité des logements pour le grand nombre d’employés du Combinat d’Outillage Lourd CUG. Son nom vient de la Bataille de Mărăşti, l’une des batailles les plus importantes qui ont eu lieu sur le territoire de la Roumanie au cours de la Première Guerre Mondiale.
Avant les années ’70, on ne pouvait pas parler d’un quartier proprement-dit. Le Quartier de Mărăşti, également appelé La Ville en Bas, était une zone de maisons, au prolongement du centre-ville, qui comprenait trois zones : la zone ouvrière, la zone artisanale et la zone agricole. Les habitants de l’ancien Mărăşti desservaient le centre-ville, à travers l’approvisionnement d’aliments, la main d’œuvre et de différents services. La zone de la proximité du centre-ville était habitée par la petite bourgeoisie, formée d’artisans (tailleurs, maçons, peaussiers et ainsi de suite). Les ouvriers habitaient à la place de l’actuelle place Piaţa 1 Mai et les agriculteurs, les dits « hoştezeni » habitaient dans la zone de l’Église « Saint Pierre ».
Même s’il n’est pas si riche en sites culturels ou architecturaux comme le centre-ville, le quartier de Mărăşti est actuellement considéré un important quartier résidentiel, comptant environ 30.000 habitants. Ces dernières années ont été déroulés différents projets pour l’amélioration de l’aspect culturel, par exemple la rénovation de l’ancien cinéma Mărăşti, devenu le premier cinéma gratuit de Cluj. Propriété de la mairie, le Cinéma Mărăşti a été rénové et modernisé en 2011. À part les films, le cinéma abrite de divers évènements pour la communauté : débats, expositions de photographie et peinture, lancements des livres et ainsi de suite.
Un autre projet impressionnant est la transformation de l’ancienne Fabrique de Pinceaux dans un espace d’art contemporain, où il y a lieu des expositions, des spectacles de théâtre, des projections de films, des concerts, ainsi que d’autres évènements culturels.
Au chapitre sites touristiques du quartier de Mărăşti, ont doit mentionner l’Église « Saint Pierre », située sur le Boulevard 21 Decembrie, construite en style néo-gothique à la moitié du XIXème siècle. Devant l’église, il y a un imposant portail baroque, initialement placé devant l’Église « Saint Michel » du centre-ville et, derrière l’église il y a la statue de la Vierge, également nommée « La Statue du Peste », dressée en 1744, en signe de reconnaissance pour la protection de la ville pendant la dernière épidémie de peste. Placée initialement dans la rue Universităţii, la statue a été mue ici en 1959.
Le quartier de Mărăşti est également un point économique de référence de la ville, car il détient plusieurs bâtiments de bureaux, où différentes compagnies renommées déroulent leur activité.
Et n’oublions pas le Marché de Mărăşti, un important point commercial de la ville, où on peut trouver tout ce qu’on peut penser.

Source photo : www.robintel.ro