Piaţa Unirii

Piata Unirii

Piaţa Unirii est le noyau et le symbole de Cluj. D’ici partent et ici mènent les plus importantes rues de la ville, ici commencent les touristes leurs promenades, ici est le point commun de rencontre avec les amis, ici ont lieu, les dernières années, les uns des plus représentatifs évènements de la ville.
La forme rectangulaire régulière s’est probablement formée pendant les XIIIème-XIVème siècles. La ligne des maisons de la partie est et ouest a été définie par les artères principales, dans la partie sud par la colline Hajongard, et dans la partie nord par les murs déjà existants de l’ancienne cité, respectivement par la route commerciale avec la direction est-ouest. Initialement, devant la porte de l’ancienne cité il y a avait un espace ample pour une place, nommée jusqu’à la moitié du XIXème siècle Piaţa Mare (en français : La Grande Place) (en opposition avec Piaţa Mică de l’ancienne cité).
Le bâtiment de l’église, placée au centre, a été entouré pendant plusieurs siècles par un mur en pierre, où des kiosques et cabanes des marchands ont été annexés, et même un bâtiment étagé qui fonctionnait comme école. A l’intérieur des murs, pendant plusieurs siècles, il y avait un cimetière. Piaţa Unirii ou Piaţa Mare a été transformée en place ornementale à la fin du XIXème siècle.
L’église a été dégagée de la clôture des bâtiments, remplacés par un parc ornemental entouré d’une grille en fer forgé. La place a été mue devant la façade sud de l’église, et, en 1902, la statue de Matthias Corvin, né à Cluj, a été érigée. Devant celle-ci des plates-bandes des fleurs ont été aménagées. Le trottoir devant les maisons a été pavé, étant préparé pour des promenades. On a construit la route environnante, couverte des carreaux en granit, où circulaient les chars des notabilités de la ville, mais aussi les chars chargés, voire les cavaliers « nobles ».

Piata Unirii
Tous les bâtiments de la place sont des monuments d’art, gardant le souvenir des siècles, bien que la plupart des façades aient été réalisées dans la deuxième partie du XIXème siècle, respectivement la première partie du XXème siècle. Les institutions importantes de la ville ont essayé d’y trouver une place, pendant que les familles prestigieuses ont construit des maisons. L’Église de Saint Michel domine la place et la statue de Matthias Corvin est également devenue un symbole significatif et un point de référence de la place et de la ville, en fin de compte.

Les informations ont été offertes par monsieur Gaal György.