Le Quartier de Grigorescu

cartierul grigorescu

Notre série d’articles intitulée « Incursion dans les quartiers de Cluj » est arrivée au quartier de Grigorescu. Considéré par les habitants l’une des plus belles et tranquilles zones de Cluj, le quartier de Grigorescu à une histoire inédite.
Selon la légende, un berger nommé Donath a sauvé la ville des mains des Turcs. Attirés par les ressources précieuses de Cluj, les Turcs ont essayé de trancher la colline et de détourner la rivière Someş juste dans l’endroit où se trouve aujourd’hui Tăietura Turcului, pour laisser les habitants sans d’eau. Le siège était ainsi infaillible.
Mais le berger Donath, qui se trouvait avec sa troupe de moutons près de la forêt d’Hoia, a vu les Turcs. Se rendant compte du danger, il l’a signalé aux habitants de la ville. La légende dit qu’il a couru comme un héros du Marathon pour donner la nouvelle, après quoi il est décédé à cause de la fatigue. Les Turcs ont été défaits et, en signe de reconnaissance, les habitants ont dressé une statue au berger Donath.
Également en signe de reconnaissance vers celui qui avait sauvé la ville, l’ancien nom du quartier a été Donath. En 1960, le nom de Donath a été remplacé par celui d’Eremia Grigorescu, l’un des généraux qui a conduit les armées venues en Transylvanie du Vieux Royaume, après la Première Guerre Mondiale. Le berger Donath a été oublié par les habitants ; même si aujourd’hui l’une des principales rues du quartier porte son nom, peu de gens savent qui celui-ci était.
Actuellement, le quartier de Grigorescu est un joli quartier résidentiel qui satisfait tous les besoins de ses habitants. Il a autant des maisons, comme des immeubles, beaucoup d’espaces verts, d’espaces de jeu pour les enfants et il est surtout tranquille. Le bord de la rivière Someş a été transformé dans un petit parc où les enfants peuvent jouer, les animaux de compagnie peuvent être promenés à l’aise et où on peut se détendre et admirer le paysage.
L’architecture de certaines maisons du quartier de Grigorescu rappelle du Cluj d’autrefois. Ici, on trouve aussi la maison la plus chère de la ville, estimée à une valeur de 2,2 millions d’euros. « La Maison Tătaru » a été construite en 1921 par l’architecte Gio Ponti et c’est le lieu où a vécu pendant 8 années la poète polonaise Kazimiera Illakowiczowna.
Dans la proximité du quartier se trouve la forêt Hoia qui abrite le Musée du Village et où il s’y passeraient des phénomènes paranormaux, qui attirent les amateurs du paranormal.
Avec une histoire si intéressante et une beauté inédite, le quartier de Grigorescu nous offre toutes les raisons pour en être fiers.

Source photo : http://urban-cluj.blogspot.ro